Découvrez notre sélection des meilleurs livres sur le thème de la solitude.

1 – L’esprit de solitude

Résumé du livre

Pour la plupart des contemporains, la solitude est ressentie de façon négative : on la confond avec l’isolement, le manque, l’abandon. Et la société veille à empêcher que l’être humain ne se retrouve seul, face à lui-même. Or la solitude choisie est loin d’être un enfermement, une pauvreté : c’est un état d’heureuse plénitude. Non seulement parce qu’elle offre la clef de la vie intérieure et créative, mais parce qu’elle est disponibilité et chemin d’apprentissage de l’amour. Il n’est pas de liberté de l’individu sans ce recueillement de la pensée, sans cet ermitage du cœur. Pourquoi tant de philosophes, d’artistes, de saints et de mystiques furent-ils de grands solitaires ? Quelle force, quelle inspiration puisèrent-ils dans une vie d’austère apparence ? Et pourquoi notre monde lutte-t-il avec tant d’ardeur contre un état propice à la connaissance de soi ?

Jacqueline Kelen invite ici chacun à découvrir son immense liberté.

Présentation de l’auteur

Essayiste et conférencière, passionnée par les mythes et la voie mystique, Jacqueline Kelen est l’auteure de nombreux ouvrages, dont une dizaine aux éditions Albin Michel : L’esprit de solitude (2005), Divine blessure (2005), Le livre des louanges (2007), Inventaire vagabond du bonheur (2008), Hadewijch d’Anvers ou la voie glorieuse (2011) ainsi que Les Amitiés célestes (2014).

2 – Une philosophie de la solitude

Résumé du livre

Tout être humain se trouve seul au cœur du mental. A la naissance, nous crions ; et ce cri est le cri de la solitude. Ainsi des enfants. Ainsi des adolescents. Et plus nous avançons en âge, plus notre solitude s’accroît. Le conseil le plus avisé qu’une âme puisse proposer à une autre âme est d’accepter cette loi de la nature. Oui, nous devons l’accepter ; et non seulement l’accepter, mais y trouver notre unique et singulière félicité. Uniment, fermement et obstinément nous devons rapporter tous les processus mentaux de notre âge, toutes nos réactions secrètes devant l’univers, toutes les habitudes furtives que nous accumulons dans notre nature intérieure, à cette austère et solennelle vérité. Si nous sommes seuls, inexorablement, lorsque nous retournons au sol primitif, la plus sage des existences est une existence « assemblée à tenon et à mortaise sur la solitude ».

« Fermez ce livre et reposez votre âme sur la pluie qui bat votre fenêtre. »

John Cowper Powys.

Présentation de l’auteur

3 – Vaincre la solitude: Comment sortir de la solitude et être heureux

Résumé du livre

Nous sommes dans une société ultra connectée et la solitude pourrait sembler paradoxale. Bien au contraire c’est dans cette société ultra connecté que la solitude est un fait courant. La solitude peut se matérialiser différemment mais c’est avant tout un sentiment. C’est pour cela qu’il ne faut pas confondre solitude et être seul, on peut tout à faire être seul et ne pas ressentir de solitude, comme dans des cas plus rares on peut être entouré et ressentir de la solitude. Il faut donc également différencier la solitude forcée ou encore la solitude souhaitée.

Oubliez une grande majorité des conseils prédéfinis que l’on peut vous donner pour sortir de la solitude, ce ne sont ni plus ni moins que des stéréotypes qui sont de sortir et d’aller vers les gens sans chercher à aller plus loin. Non il faut aller beaucoup plus loin il faut aller à la base de sa personne, à la base de ses objectifs, à la base de sa personnalité, c’est là que tous se produit.

Il faut arrêter de se victimiser, se victimiser est le meilleur moyen pour rester dans la solitude en pensant que la faute vient des autres, en pensant que la faute vient de sa personnalité. Vous devez commencer par reprendre le contrôle de votre vie et de vos valeurs pour changer ce sentiment. Comprendre ainsi tous les avantages qu’il peut y avoir d’être seul et commencer par un travail de fond personnel pour retrouver sa vrai valeur et ses vrais objectifs. Ses objectifs qui doivent être personnels pour pouvoir avancer.

Il faut également travailler sur les dynamique sociales et changer sa façon d’agir comme améliorer sa confiance, avoir une profonde estime de soi, comprendre sa vrai valeur. C’est bien beau de dire d’aller vers les gens mais pour cela il faut préalablement optimiser sa personnalité pour obtenir une autre vision sur les interactions sociales.

Et ensuite fini les lamentations mais bien le passage à l’action. C’est en agissant quotidiennement que l’on peut avoir des résultats. Dans la solitude c’est la même chose c’est en passant à l’action chaque jour pour travailler sur ce qui est important, pour devenir une personne meilleure, pour agir sur ses objectifs et sortir de la solitude par des rencontres enrichissantes.

Dans ce livre nous allons voir de manière structurée comment sortir de la solitude avec une approche qui ira vraiment chercher un profond changement en vous même pour sortir de cette spirale et rentrer dans une dynamique positive. On ne sort pas de la solitude en se focalisant sur le fait d’en sortir, on sort de la solitude en se focalisant sur des choses quotidiennes de grande valeur, qui, accumulées les unes avec les autres, amènent de gros résultats sur votre sentiment.

Présentation de l’auteur

4 – Solitude volontaire

Résumé du livre

Voici un livre qui se propose de parler de la solitude en parlant de la société ; un livre qui précise ce que signifie le fait d’aimer être seul ; un livre qui s’adresse au voyageur qui est en nous et sollicite notre sens de la justice ; un livre, enfin, qui nous invite à repenser la solitude volontaire pour y voir d’abord, et avant tout, une expérience de liberté et un ressort critique. On ne donne aucune recette de bonheur. On ne conseille pas non plus de choisir entre la contemplation et l’action, la sagesse et la politique.

Pour définir un bon usage de la solitude, on se demande plutôt : Que fuyons-nous dans le voyage ? Que trouvons-nous dans la solitude ? Que veut dire être à soi ? La société nous suffit-elle ? Quel genre de citoyen est le solitaire ? Peut-on se rendre solidaire quand on est solitaire ? Pourquoi faut-il croire en la Nature ?

Présentation de l’auteur

Olivier Remaud est philosophe et directeur d’études à l’école des hautes études en sciences sociales. Il dirige le Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron.

5 – Psychologie de la solitude

Résumé du livre

?Bien des personnes craignent la solitude. Pourtant, savoir être seul est l’une des clés de l’épanouissement psychique. Car la solitude favorise la découverte de soi, l’acceptation de ses limites et permet d’agir en êtres responsables et matures, libérés de ses dépendances relationnelles. Ce livre explique, conseils concrets à l’appui, comment trouver une harmonie entre l’épanouissement personnel et une vie sociale et affective enrichissante. Pour enfin savoir être seul et savoir aller vers les autres et les accueillir. Pour faire la paix avec nous-même, être plus adulte et construire une vie qui nous ressemble vraiment.

Apprivoiser la solitude, un apprentissage indispensable pour être plus heureux… avec ou sans les autres !

Présentation de l’auteur

Gérard Macqueron est médecin psychiatre à Paris. Il est coauteur de La Timidité, comment la surmonter et du Guide de psychologie de la vie quotidienne.

6 – L’INCAPACITE D’ETRE SEUL

Résumé du livre

Certaines personnes ressentent une véritable angoisse à l’idée d’être seules. Pour y remédier, elles déploient inconsciemment des stratégies addictives: alcool, drogues, mais aussi sport, amour, sexe…

Dans cet essai étonnant qui bouscule nos certitudes et éclaire, avec l’addiction et la solitude, deux des principaux maux dont souffre notre société, Catherine Audibert révèle aussi pourquoi une « bonne » solitude, une solitude sereine, est absolument nécessaire à notre équilibre psychique.

Présentation de l’auteur

Catherine Audibert, psychologue et psychanalyste, est notamment l’auteur du Complexe de la marâtre : être belle-mère dans une famille recomposée.

7 – Honjok: Le secret des Coréens pour vivre heureux dans la solitude

Résumé du livre

ET SI LE BONHEUR ÉTAIT DANS LA SOLITUDE ?

Le terme «Honjok» désigne les personnes qui ont choisi de pratiquer des loisirs solitaires, de profiter de leur indépendance et d’embrasser la solitude. Les Honjok rejettent les valeurs sociales collectives, préférant célébrer l’individu avant la communauté.

Ce livre nous fait découvrir ce mode de vie et nous invite à une réflexion sur la beauté de la solitude.

Présentation de l’auteur

Crystal Tai est journaliste spécialiste des mouvements et tendances mondiaux. Elle a travaillé avec le South China Morning Post, et a couvert la Corée du Sud pour Monocle, Wallpaper et Lonely Planet. Francie Healey est thérapeute spécialisée dans l’estime de soi.

8 – L’éloge de la solitude

Résumé du livre

De tout temps et dans toutes les cultures, combien ont choisi de s’isoler pour mieux créer, se trouver ou accéder aux savoirs. C’est en effet de cela qu’il s’agit dans l’art d’être seul : un recueillement du corps et de l’esprit, capable d’ouvrir toutes les consciences sur le monde qui nous entoure. A défaut d’être celle qui donne aux jours le goût de l’inutile, elle peut donner au contraire un sens à ce que l’on vit. En occupant une place laissée vacante par les tumultes des Autres, la solitude permet de se connecter à ses propres essentiels dès lors qu’elle affranchit des contraintes et des jugements.

Présentation de l’auteur

Véronique Aïache est journaliste, spécialisée dans le bien-être. Elle est l’auteure chez Flammarion de L’Art de la quiétude, de L’Art de ralentir, de L’éloge de la liberté, de L’Éloge de la solitude et de L’Art de la tendresse dans la même collection.

9 – Un sentiment de solitude

Résumé du livre

La solitude est le mal du siècle et les surdoués, par leur extrême sensibilité, y sont particulièrement exposés. Pour avoir pendant longtemps recueilli leur parole, Monique de Kermadec, psychothérapeute et psychanalyste, est allée au plus près de cette souffrance souvent inavouable. Elle nous invite ici à identifier l’origine de ce sentiment afin de ne plus en souffrir mais, au contraire, d’en faire une force. Car la capacité à être seul est indispensable à la connaissance de soi et donc des autres.

Quels sont les liens entre solitude et isolement ? Comment s’exprime cette solitude sous sa forme négative et quelles sont les manifestations de sa souffrance ? Ses causes objectives et ses raisons subjectives ?

En répondant à ces questions et à tant d’autres, Monique de Kermadec livre les clés qui permettront à chacun de découvrir les pouvoirs de la solitude afin d’y trouver une source d’épanouissement et de construction personnelle. En lire plus

Présentation de l’auteur

Monique de Kermadec est psychologue clinicienne, spécialiste des surdoués. Elle a publié chez Albin Michel : L’adulte surdoué, apprendre à faire simple quand on est compliqué ; L’adulte surdoué à la conquête du bonheur ; L’enfant précoce aujourd’hui ; Le petit surdoué, de la naissance à deux ans ; Un sentiment de solitude ; La femme surdouée.

10 – Journal de ma solitude

Résumé du livre

Chère Kabi Nagata. C’est Kabi Nagata. Comment vas-tu ?

Après Solitude d’un autre genre, livre dont j’illustrais ma vie autour de ma rencontre avec une prostituée lesbienne, je commence la tenue de ce journal que je t’adresse afin de poursuivre ma démarche introspective. Car depuis que mon livre est paru, il faut vivre ma vie « d’après » : les effets sur ma famille de ma… mis à nu et de mon coming out, l’amitié… Sans oublier l’amour, maintenant que j’ai affirmé ma sexualité.

Aujourd’hui encore, je cherche qui je suis et comment je peux être moi-même.

Présentation de l’auteur

Kabi Nagata est née à Osaka. A la fin du lycée, elle intègre la section Arts de l’université Seika, mais commence à souffrir de dépression et de troubles alimentaires et arrête rapidement.

Elle se cherche et passe par différents petits boulots, mais là encore, elle lutte contre son mal-être. Elle réalise plus tard ce qu’elle a réellement envie de faire : dessiner des mangas. A la même époque, elle entame un nouveau combat : la recherche désespérée dans son entourage et sa famille de chaleur humaine et de contact. La surprenante issue qui se présentera à elle ne sera autre que de rencontrer une prostituée Lesbienne. L’autrice fait alors de sa démarche un sujet de réflexion qu’elle met en dessin. Elle publie sa bande dessinée autobiographique sur le site Pixiv en 2015, et celle-ci fait rapidement parler d’elle avec plus de cinq millions de vues. C’est ce récit qui donnera par la suite Solitude d’un autre genre, sorti en juin 2016 au Japon et vendu à des centaines de milliers d’exemplaires. Cet ouvrage se hissera à la troisième place du prix « Kono Manga ga Sugoi !  » dans la catégorie féminine, un des prix Les plus prestigieux au Japon. Solitude d’un autre genre, publié avec succès aux Etats-Unis et en France, renforce l’aura de la nouvelle autrice qui a pris le parti de puiser dans sa vie privée pour nourrir son oeuvre. Après quoi, elle publiera Journal de ma solitude (Hitori Kôkan Nikki) en deux tomes au Japon, réunis en un tome unique pour la présente édition.

Catégories : Psychologie