Découvrez notre sélection des meilleurs livres écrits par Valentin Musso.

1 – Qu’à jamais j’oublie

Résumé du livre

Et si votre famille n’était pas celle qu’elle prétendait être ?Nina Kircher, une sexagénaire, veuve d’un photographe mondialement célèbre, passe quelques jours dans un hôtel de luxe dans le sud de la France. Soudain, elle quitte la piscine où elle vient de se baigner pour suivre un homme jusqu’à son bungalow puis, sans raisons apparentes, elle le poignarde dans un enchaînement inouï de violence, avant de s’enfermer dans un mutisme complet.

Pour tenter de comprendre cet acte insensé, son fi ls Théo, avec lequel elle a toujours entretenu des relations difficiles, n’a d’autre choix que de plonger dans le passé d’une mère dont il ne sait presque rien. De Paris à la Suisse en passant par la Côte d’Azur, il va mener sa propre enquête, jusqu’à découvrir des secrets inavouables et voir toute sa vie remise en question…L’histoire bouleversante d’une femme décidée à prendre en main son destin.

Un suspense redoutable qui vous manipule jusqu’à la dernière page.

Avec des succès comme Une vraie famille, Dernier été pour Lisa ou Un autre jour, VALENTIN MUSSO s’est imposé comme l’un des meilleurs auteurs de thriller psychologique de sa génération. Qu’à jamais j’oublie est son neuvième roman.

2 – Dernier été pour Lisa

Résumé du livre

On les appelle  » les Inséparables  » : Lisa, Nick et Ethan, trois adolescents qui grandissent ensemble près du lac Michigan, dans une bourgade du Wisconsin. À la fin de l’été 2004, leur paisible existence vole en éclats : Lisa est retrouvée assassinée sur la plage. Après une enquête bâclée, Ethan, son petit ami, est arrêté et condamné à la prison à vie. Douze ans plus tard, installé à New York, Nick est devenu un écrivain à succès. Mais les fantômes du passé ne sont pas près de le laisser en paix : contre toute attente, Ethan vient d’être remis en liberté. De retour dans sa ville natale, Nick va devoir affronter l’hostilité des habitants, toujours convaincus de la culpabilité de son ami. Pour innocenter définitivement son ami et parvenir à se reconstruire, il n’aura d’autre choix que de faire la lumière sur la mort de Lisa et de retrouver le véritable meurtrier. Avec ce nouveau thriller d’une redoutable efficacité, Valentin Musso nous entraîne au cœur d’une petite ville américaine en apparence sans histoires, et qui cache bien ses secrets.

 

3 – Une vraie famille

Résumé du livre

Il s’appelle Ludovic, c’est du moins le prénom qu’il a donné. Un jeune homme simple et sans histoires. En apparence.

Les Vasseur, un couple de Parisiens retirés dans leur résidence secondaire en Bretagne à la suite d’un drame personnel, l’engagent pour quelques travaux de jardinage. Le mystérieux garçon sait rapidement se rendre indispensable et s’installe dans leur vie. Quand les Vasseur commencent à se poser des questions et à regretter de lui avoir ouvert leur porte, il est déjà trop tard.

Mais ce qu’ils ignorent, c’est que leur cauchemar ne fait que débuter. Car la véritable menace qui pèse sur leur maison n’est pas du tout celle qu’ils croyaient.

Avec ce thriller glaçant, plongée en eaux troubles d’un couple ordinaire et d’un jeune homme en quête d’une vraie famille, Valentin Musso donne le meilleur de son talent, après le succès du Murmure de l’Ogre (Seuil, 2012, prix Sang d’encre des lycéens et prix du Polar historique) et de Sans faille (Seuil, 2014).

4 – La femme à droite sur la photo

Résumé du livre

Los Angeles, 1959. L’actrice Elizabeth Badina se volatilise durant le tournage du film qui devait faire d’elle une star. Enlèvement? Meurtre? Disparition volontaire? Malgré l’enquête conjointe de la police et du FBI, l’affaire ne sera jamais résolue. 1998. Après un succès fulgurant au box-office qui a fait de lui la coqueluche d’Hollywood, le scénariste David Badina affronte une traversée du désert. Incapable de mener à bien le moindre projet, il est contacté par Wallace Harris, légende vivante du 7e art et metteur en scène paranoïaque, qui lui demande de travailler au scénario de ce qui sera sans doute son dernier film. Ils ne se sont jamais rencontrés mais un lien unit les deux hommes : Wallace Harris n’est autre que le réalisateur du drame policier qui devait lancer la carrière d’Elizabeth, la mère de David. Et l’un des derniers à l’avoir vue vivante. En acceptant son offre, le scénariste va tenter de découvrir ce qui est arrivé à sa mère quarante ans plus tôt. Quitte à déterrer de vieux secrets qui feront voler sa vie en éclats.

5 – Sans faille

Résumé du livre

Ils sont cinq. Cinq amis, la trentaine, qui se retrouvent après plusieurs années pour une randonnée dans les Pyrénées, le temps d’un week-end. Romuald, le gamin des cités à qui tout a réussi, a invité Théo, Dorothée, David et Juliette dans son luxueux chalet. Mais la montagne lui est-elle aussi familière qu’il l’a laissé croire? Le groupe s’égare, d’anciennes inimitiés ressurgissent, les secrets de chacun se font jour. Jusqu’au drame. Impensable. Imprévisible ? C’est du moins ce qu’il croient, au début…Connaît-on vraiment ses amis ? Le nouveau roman de Valentin Musso nous plonge au cœur d’une histoire vertigineuse et fascinante.

Extrait du livre

VENDREDI : PREMIER JOUR 1 «Et qu’est-ce qu’il fait exactement ?» avait-elle d’abord demandé. Mais pour Théo la question avait sonné comme : «Combien il gagne exactement ?» «Un boulot dans le genre du mien.» Ça ne l’avait pas éclairée pour autant. Modélisation, formalisation des problèmes financiers, codes de calcul…

L’analyse quantitative, elle n’y comprenait rien. Elle savait que Théo travaillait pour les banques, les sociétés financières et tout le toutim… qu’on les avait accusés des pires maux après la crise, et que ça le mettait dans une rogne noire qu’on fasse d’eux des boucs émissaires. Il valait d’ailleurs mieux éviter de le lancer sur le sujet, parce qu’il faisait alors les questions et les réponses. «L’il-lu-sion-du-con-trô-le, disait-il en égrenant chaque syllabe. Tu parles ! Quelle illusion ? Je me suis bouffé des probabilités et des calculs différentiels toute ma vie, et ce que je peux dire, c’est qu’on ne se creuserait pas la tête pendant des mois à élaborer des modèles si on n’était pas sûrs de faire une juste évaluation des valorisations des options.» Gérer les risques, voilà ce qu’il faisait. Elle était déjà perdue, mais peu importait, lui continuait de plus belle : il parlait de transformation d’actifs, liquidités, modèles stochastiques et, pour finir, se dédouanait en vitupérant les traders et les banques qui refourguaient en obligations des créances risquées. Alors oui : «Un boulot dans le genre du mien», mais aussitôt après il avait ajouté une vacherie dont il avait le secret, pour le dévaloriser, bien sûr, et faire comprendre qu’il n’avait probablement pas la même situation, le même «standing» de vie que lui. Il l’aimait bien, d’ailleurs, ce mot : standing. Quand il y songeait, Théo se disait qu’il n’était vraiment pas un «mauvais type» – c’était l’expression précise qu’il utilisait dans ses dialogues intérieurs -, mais il avouait volontiers devant son tribunal mental qu’il avait tendance à écraser les autres. Il le faisait sans méchanceté, comme on l’aurait dit d’un chat qui torture des rongeurs par instinct. Oui, il y avait quelque chose d’atavique dans les rebuffades et les petites humiliations qu’il faisait parfois subir aux autres. Son père était comme ça. «La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre», comme on dit. Ce n’était pas une excuse mais… Même lorsque, adolescent, il se montrait exemplaire, qu’il accumulait les notes brillantes, qu’il réussissait ses examens, qu’il ramenait à la maison la parfaite fille BCBG répondant à tous les critères établis par la famille Delcourt, son père arrivait toujours à lui mettre le moral à zéro par des paroles blessantes. Ce n’était jamais frontal. Le paternel avait au contraire l’art de vous fixer de son regard de velours – qu’il tirait d’une habile panoplie de prévenances destinées à vous amadouer -, qu’un étrange rictus au coin des lèvres annihilait déjà. Le compliment finissait toujours par se dégonfler comme un ballon ramolli. Dans la queue, le venin… Théo avait pris l’habitude de guetter dans la louange le fameux «mais» qui surgirait au moment où le non-initié s’y attendait le moins. Dans son genre, Théo était plus franc du collier. Il sortait des vacheries pour les regretter aussitôt… du moins lorsqu’il s’en souvenait. C’était un autre trait de son caractère que d’arriver à occulter les épisodes gênants, ses propres manquements ou ses mesquineries. Cette conversation avec Dorothée, par exemple, Théo l’a presque complètement oubliée. Et il préférerait qu’elle ne lui rafraîchisse pas la mémoire.

6 – Le Murmure de l’Ogre

Résumé du livre

Nice, 1922. Deux prostituées sont assassinées, le crâne rasé et le corps recouvert d’étranges symboles. Bientôt, ce sont des enfants qui disparaissent et qui sont retrouvés égorgés aux quatre coins de la ville dans une mise en scène macabre.

Louis Forestier, un commissaire des brigades mobiles créées par Clemenceau, se lance sur les traces de celui que les journaux ont surnommé l' » Ogre « . Il est épaulé par Frédéric Berthellon, un spécialiste des pathologies mentales de l’hôpital Sainte-Anne venu exprès de Paris, et par Raphaël Mathesson, un richissime érudit, aviateur à ses heures perdues. Très vite, ils découvrent que le tueur observe un rituel inspiré de récits de l’Antiquité sur la descente des mortels dans le monde des Enfers. L’affaire prend une dimension nouvelle quand le fils d’un millionnaire américain est enlevé par le tueur. Le compte à rebours commence : des ruelles miséreuses du vieux Nice aux luxueuses villas des hivernants, chaque indice est interprété pour tenter de saisir les motivations de l’Ogre, et de remonter sa piste.

7 – La ronde des innocents

Résumé du livre

Dans une station des Hautes-Pyrénées, le cadavre d’un guide de montagne est retrouvé atrocement mutilé. Le frère de la victime, un ancien flic retiré du monde, reçoit peu après un étrange film qui lui fait découvrir une partie cachée de la vie de celui qu’il croyait si bien connaître. A 1000 kms de là, un adolescent meurt poignardé dans un internat. Justine Néraudeau, jeune lieutenant, refuse de croire que cet assassinat soit lié aux trafics de drogue de l’établissement. Entre les 2 meurtres, aucun lien apparent. Mais les 2 enquêtes vont rapidement se rejoindre et révéler l’existence d’un enfant aux dons extraordinaires et mettre à jour une organisation qui aurait dû rester secrète…

8 – Les cendres froides

Résumé du livre

Dix jeunes femmes enceintes, grandes et blondes, sourient à la caméra. Elles attendent les enfants illégitimes de la guerre, conçus avec un officier allemand. Aurélien découvre ce film lors du décès de son grand-père médecin, qui y apparaît. Quand le jeune prof cherche à en savoir plus, il reçoit aussitôt des menaces. Et une octogénaire est tuée chez elle, tout près de la maison du dit grand-père…

Présentation de l’auteur, Valentin Musso

Né en 1977, Valentin Musso est agrégé de lettres et enseigne la littérature dans les Alpes-Maritimes.

Valentin Musso est l’auteur de nombreux succès traduits dans plusieurs langues. En quelques années, il a su s’imposer comme l’une des voix les plus originales du thriller français, notamment avec Le Murmure de l’Ogre, Une vraie famille, Dernier Été pour Lisa et Un autre jour, tous disponibles en Points. –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Catégories : Auteur